Le métabolisme humain et les addictions

le métabolisme humain et les addictions

Le métabolisme humain est un système de tout ce qu’il y a de plus sensible aux stimulations extérieures. Cette sensibilité a été la première cause donnant naissance au terme d’addiction, ce fléau qui a détruit silencieusement des milliers de vies humaines. Plusieurs facteurs bien qu’ils soient différents peuvent solliciter la naissance de cette addiction. Le point commun entre eux est leur aptitude à stimuler certains points dans le cerveau favorisant la sécrétion des fameuses substances de plaisir. Alcool, drogue, tabac et d’autres figurent en tête de peloton des facteurs additifs. Comment agissent ces substances sur le métabolisme humain pour en devenir dépendant ? Est ce que cette dépendance est réversible ? on vous répond à toutes vos questions tout de suite.

 

Le goût amer de l’alcool 

C’est bien de savourer son dîner avec un verre de vin ou d’avoir une soirée bien arrosée avec ses copains. Mais il faut faire gaffe de la surconsommation de l’alcool. Un dosage faible d’alcool procure un effet légèrement sédatif et euphorisant. Plus on augmente cette dose, plus ces sentiments se mutent en ivresse voire même en coma éthylique.

Notez bien que L’alcool est une substance psychoactive ayant des effets sédatifs au même titre que des substances comme l’héroïne ou les benzodiazépines. Une surconsommation fréquente de l’alcool provoque avec le temps ce qu’on appelle une alcoolodépendance. Cette addiction à l’alcool est accompagnée d’une liste bien importante de symptômes physiques et psychiques.

Les symptômes physiques peuvent se manifester par l’apparition d’un syndrome de sevrage. Un manque physique apparaît à chaque arrêt de consommation d’alcool. Ce manque peut être sous forme de crises d’anxiété, de sueurs, d’agitation etc…

Sur le plan psychologique, un alcoolodépendant perd tout contrôle sur sa consommation. Cette dépendance psychologique se manifeste sous forme d’envie excessive de consommer de l’alcool. Ceci cause à long terme une grande perturbation de sa vie sociale et de ses activités quotidiennes.

 

Le tabac : substance addictive par excellence 

L’addiction aux cigarettes est l’une des dépendances les plus communes et dangereuses hantant le bien-être de la gente humaine. C’est une dépendance qui agit lentement sur le métabolisme et qui s’accentue avec chaque cigarette fumée.

Cette addiction revient à la composition chimique du tabac qui se base principalement sur les alcaloïdes, des substances psychoactives, dont le principal est la nicotine. La substance nicotine agit donc sur le cerveau en stimulant son circuit de récompense pour procurer finalement le sentiment de satisfaction.

Cet effet est tellement rapide et puissant que la première bouffée d’une cigarette est seule capable d’ augmenter la sécrétion d’hormones comme la dopamine, la noradrénaline et la sérotonine donnant ainsi le sentiment de plaisir, satisfaction et euphorie.

 

La dépendance est-elle réversible ? 

Se débarrasser de sa dépendance à n’importe quelle substance a toujours été l’une des missions les plus difficiles à accomplir. C’est bien pour cette raison qu’un nombre bien important de personnes ayant essayé de se libérer de leur addiction ont généralement fini par lâcher le coup et faire une rechute.

Heureusement qu’avec le développement scientifique, la mission est devenue de plus en plus aisée. Prenons à titre d’exemple l’addiction aux cigarettes, l’une des addictions les plus difficiles à s’en débarrasser.

Cigarettes électriques, patch à la nicotine et bien plus ont été les méthodes précédemment utilisées pour renoncer aux cigarettes. Des solutions relativement efficaces mais dont les résultats s’accompagnent toujours par des symptômes physiques bien lourds. C’est bien ici qu’intervient le rôle de la science. Aujourd’hui, renoncer aux cigarettes immédiatement sans avoir à passer par le manque physique est devenu possible. L’auriculothérapie contre le tabac est un très bon exemple de solution optimale pour se libérer de son addiction aux cigarettes.

C’est une méthode extraite de l’ancienne médecine chinoise et qui consiste à stimuler des points bien précis du pavillon de l’oreille en relation avec le cerveau pour fermer les contacts de la dépendance une fois pour toute.

Toutefois, cette solution est bien efficace contre le manque physique mais elle n’a aucun effet contre l’envie psychologique. Notez bien qu’une seule cigarette fumée peut bien vous ramener au point de départ.

La lasérothérapie est une méthode bien similaire à l’acupuncture de l’oreille. En effet, arrêter de fumer à la méthode laser est une vraie révolution scientifique. Pareille à l’auriculothérapie, cette solution consiste à stimuler des points bien précis de l’oreille en utilisant un laser doux à la place des aiguilles. Son effet est bien immédiat et efficace pour mettre fin aux manques physiques causés par le syndrome de sevrage.

Partager:

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments