Le patch pour arrêter de fumer : ce qu’il faut savoir

patch pour arrêter de fumer

La dépendance à la nicotine est l’une des plus grandes menaces actuelles pour la santé mondiale. Le fumeur se trouve facilement emprisonné dans le cercle vicieux de cette addiction et s’en échapper devient une mission très difficile.

Heureusement, il n’est jamais impossible d’arrêter de fumer grâce aux plusieurs méthodes de sevrage tabagique disponibles actuellement. Le patch pour arrêter de fumer figure parmi les méthodes les plus efficaces.

En quoi consiste alors le patch anti-tabac ? Quel est son mode d’emploi ? Quels sont ses avantages et y a-t-il des contre-indications qu’il faut s’en rendre compte ?

 

Le patch nicotine : comment ça marche ?

Les patchs pour arrêter de fumer sont des dispositifs médicaux qui servent à diffuser en continu une certaine dose bien déterminée de nicotine afin de remplacer celle générée par les cigarettes, et ce par voie transcutanée.

En délivrant des quantités bien dosées de nicotine, les patchs anti-tabac permettent un sevrage doux et progressif ; ils soulagent donc les symptômes physiques brutaux et abrupts du sevrage, engendrés par la diminution de la substance nicotinique dans le corps.

 

Mode d’emploi du patch anti-tabac 

Comme tout autre médicament, les patchs de nicotine sont prescrits suivant une notice assurant leur bon usage et leur efficacité contre l’addiction tabac.  Leur usage doit donc se faire suivant un mode d’emploi précis.

 

Quel dosage choisir pour le patch nicotinique ? 

Pour assurer le bon dosage de nicotine, le sujet doit tout d’abord procéder par une étape primordiale, qui consiste à mesurer son degré de dépendance à cette substance.

En effet, pour que les patchs soient efficaces, il est essentiel qu’ils soient pris à la bonne dose. En général, le nombre de cigarettes fumées par jour est considéré comme un indicateur pour évaluer le degré de dépendance, on dit qu’une cigarette vaut 1mg de substance nicotinique. La dose nécessaire   pourra donc être déterminée ensuite par une simple règle de trois ; les patchs les plus couramment utilisés sont ceux de 21mg sur 24 heures ou de 16mg sur 16 heures.

Néanmoins, il ne faut pas oublier que ces indications restent approximatives et qu’il est conseillé de consulter son médecin ou un spécialiste de l’aide au sevrage tabagique.

 

Comment assurer une bonne application du patch ? 

Une fois que le dosage a été bien effectué, le patch nicotine doit ensuite être collé sur une surface de la peau sèche et sans poils (bras, ventre, jambe etc…).

Pour éviter tout risque d’irritation cutanée, il est conseillé de changer l’emplacement du patch quotidiennement.

patch anti tabac

Patch anti-tabac : une méthode de sevrage pratique 

Les patchs pour arrêter de fumer sont considérés comme l’une des méthodes de sevrage les plus efficaces. Ce constat a été prouvé par de nombreuses études scientifiques.

En effet, en dissipant lentement des quantités bien dosées de nicotines dans le corps, les patchs permettent de réduire voire même d’éviter les symptômes physiques liés à un sevrage brutal de cigarettes, comme le stress, la prise de poids, la nervosité, etc…

Le patch à l’avantage aussi de pouvoir se combiner avec d’autres médicaments comme les chewing-gums anti-tabac ou les comprimés à sucer. Ces substances sont très efficaces pour éliminer le besoin d’une dose impulsive de nicotine et ainsi éviter une rechute.

 

Les patchs nicotine ont-ils des effets indésirables sur votre santé ?

Comme tout autre médicament, les patches peuvent causer des effets indésirables. Certaines personnes développent des contre-réactions allergiques à la colle des patchs anti-tabac. Ces réactions se manifestent généralement par des rougeurs ou des démangeaisons locales.

Certains ressentiront aussi des nausées, des maux de tête ou la bouche pâteuse ; ceci est dû au fait que leurs foies ne tolèrent pas une telle dose massive de nicotine.

Dans le cas de tels symptômes, le sujet est incité à adopter une méthode de sevrage sans qu’il soit sujet de substance nicotinique comme la méthode laser anti-tabac.

 

Le laser anti-tabac, une méthode révolutionnaire 

Cette méthode consiste à une lasérothérapie. Comme le nom le laisse supposer, le traitement se fait à travers un rayon laser de faible intensité.

En effet, en adoptant la méthode du traitement au laser, le patient ne sera pas exposé aux substances nicotiniques. Cette méthode permet un résultat instantané dès la première séance et n’engendre aucun effet indésirable ou symptômes du syndrome du sevrage.

Notre centre laser anti-tabac à Paris vous garantit des séances thérapeutiques conformes aux spécifications internationales et un résultat garanti. Pour toute prise de rendez-vous, veuillez nous contacter via téléphone ou par email.

Partager:

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Variétés d’E-liquides

Pourquoi privilégier l’E-liquide ?

La consommation du tabac nuit gravement à la santé. Cet avertissement apparait sur toutes les étiquettes de paquets de cigarettes et d’autres produits dérivés. De