Quelle est la meilleure méthode pour arrêter le tabac ?

Rompre avec le tabac est une décision salutaire à prendre pour une personne qui a pris l’habitude de fumer. Si plusieurs méthodes s’offrent aujourd’hui aux individus désireux de surmonter leur dépendance au tabac, laquelle est la meilleure ? Cet article vous entretient à propos.

Le traitement laser anti-tabac

Il s’agit d’une technique qui consiste pour les médecins à stimuler artificiellement quelques points stratégiques du système auditif qui commandent l’addiction au tabac. L’idée soutenant cette action part du principe selon lequel l’oreille externe est en communication avec chacune des parties du corps. Avant les 24h qui suivent le traitement du laser anti-tabac, l’envie de fumer disparaît en raison du fait que les terminaisons nerveuses ont toutes été activées.

Les patchs

Le timbre ou patch de nicotine constitue un instrument qui peut vous aider à laisser le tabac derrière vous. Appliqué sur la peau, il diffuse la nicotine et permet de soulager l’envie de fumer. Vous avez la possibilité de combiner le patch à d’autres palliatifs nicotiniques.

Les gommes à mâcher

Destinées à dissiper le besoin de tabac, les gommes sont à mâcher pendant 30 minutes ou un peu moins, avec des pauses au cours desquelles vous ne les mâcherez pas du tout. Diffusant rapidement au travers de la muqueuse de la bouche, la nicotine se trouvant dans les gommes agit de façon assez rapide. Il est recommandé de mâcher les gommes fréquemment dans la journée ou seulement quand l’envie de fumer se fait intense.

meilleure traitement pour arret de fumer

Les comprimés à sucer

Les pastilles et les comprimés de nicotine ont le même principe de fonctionnement que les gommes, à la différence des inconvénients relatifs à la mastication. A l’instar des autres palliatifs nicotiniques, ces comprimés soulagent avec promptitude le manque et les désirs de fumer au moyen d’une absorption immédiate de la nicotine. Différentes formes de comprimés existent. Alors que certains sont volumineux et se sucent afin d’occuper longuement la bouche, il y a d’autres qui, en étant plus petits, fondent assez rapidement afin de résister à une envie pressante.

La varénicline

Il s’agit d’une molécule en mesure de s’associer à des récepteurs nicotiniques à l’intérieur du cerveau et capable de faire le même effet que la nicotine. La varénicline réduit les symptômes de sevrage et agit sur le système nerveux en réduisant le plaisir que procure le tabac.

Le bupropion

Initialement utilisé aux USA en tant qu’antidépresseur, le chlorhydrate de bupropion débarrasse le patient fumeur de son envie d’allumer une cigarette. Attentioncependant ! Le bupropion est déconseillé en cas de sevrage d’alcool.

La cigarette électronique

La cigarette électronique est une aide pour les personnes qui aspirent à arrêter la consommation de tabac. Lorsqu’elle intervient en même temps que la renonciation totale au tabac, la cigarette électronique offre la possibilité de diminuer les risques de contracter des maladiesliées au tabac,telles que les troubles cardiaques ou respiratoires de même que les cancers.

Partager:

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest

Articles similaires