Quelle forme de substitut nicotinique choisir pour arrêter le tabac ?

meilleur substitut nicotinique

Des substituts nicotiniques pour arrêter le tabac, il en existe plusieurs. En effet, en fonction de son profil et sous les conseils d’un professionnel de santé, le fumeur pourra choisir le substitut nicotinique qui lui convient ainsi que le dosage adapté. Généralement, l’aide d’un psychologue est parfois requise pour accompagner le fumeur dans sa volonté de mettre fin à son addiction au tabac.

La cigarette électronique

La cigarette électronique est un réel substitut nicotinique qui permet à un gros fumeur de mettre fin à son addiction à la nicotine et au tabac. Si vous êtes décidé à mettre le tabac bien derrière vous, rendez-vous sur Vap Lab, votre magasin de cigarette électronique sur Nantes pour vous procurer une cigarette e-liquide certifié Vap Lab. Les arômes qui y sont proposés vont du vintage aux mentholés-fraicheur en passant par les arômes fruités aux goûts de mangue, de fraise, etc. Vous vous donnez aussi la chance de bénéficier d’un accompagnement psychologique personnalisé qui vise à vous aider à arrêter le tabac.

Bien sûr, l’adoption d’une e-cigarette ne signifie pas la rupture brusque de la consommation du tabac au risque de créer des troubles comportementaux et de santé au niveau du vapoteur.

Le pulvérisateur ou spray buccal et l’inhalateur de nicotine

Le pulvérisateur buccal est un substitut nicotinique qu’un gros fumeur peut utiliser en lieu et place du tabac. Une fois pulvérisé, les muqueuses absorbent très rapidement le produit.

L’inhalateur de nicotine agit à s’y méprendre de la même manière que le spray buccal. En effet, les micro-gouttelettes inhalées sont également absorbées par les muqueuses de la bouche. Pour l’utiliser, il suffit de tirer sur l’embout qui est alimenté par une cartouche que l’on imbibe, au préalable, de nicotine. La cartouche renvoie au niveau de l’embout des micro-gouttelettes.

Le patch ou timbre nicotinique

Le patch ou timbre nicotinique est un substitut très bien connu du public et des spécialistes en arrêt du tabac. Il est directement appliqué sur la peau du fumeur qui peut le faire lui-même.

Le patch est exclusivement constitué de nicotine. Lorsqu’il est appliqué sur la peau, la nicotine est directement absorbée et pénètre dans le sang du fumeur. Ainsi, tout le long de la journée, le patch transmet au fumeur de la nicotine en continu. Son utilisation peut être combinée avec des comprimés et des gommes à base de nicotine.

Toutefois, il existe des possibilités de rejet du patch du fait d’une allergie cutanée. Par ailleurs, certains utilisateurs ont mentionné des effets secondaires des suites de la pose du patch. Il s’agit notamment des vertiges, de l’augmentation du rythme cardiaque, des céphalées, etc.

Les gommes et les comprimés nicotiniques

Les chewing-gums au goût de nicotine sont également appréciés par des millions de fumeurs qui sont en quête d’une méthode efficace pour arrêter de fumer. Toutefois, il faudra faire sur soi-même un travail psychologique pour ne pas en devenir dépendant.

Dans le processus de sevrage pour arrêter de fumer, la gomme fait partie des meilleurs alliés du fumeur de tabac puisqu’elle vous fait passer l’envie de fumer.

Néanmoins, il faudra veiller à la mâcher lentement. Elle pourrait être responsable de troubles digestifs et d’irritations buccales, sinon.

Les comprimés nicotiniques en ce qui les concerne agissent de la même façon sur le fumeur. Tout comme la gomme à mâcher, il pourrait être à l’origine de problèmes cardiaques à cause d’une augmentation subite du rythme cardiaque.

Partager:

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Variétés d’E-liquides

Pourquoi privilégier l’E-liquide ?

La consommation du tabac nuit gravement à la santé. Cet avertissement apparait sur toutes les étiquettes de paquets de cigarettes et d’autres produits dérivés. De