Le tabac sans nicotine, un premier pas pour arrêter la cigarette

tabac sans nicotine pour arrêter de fumer

Nous savons aujourd’hui que le tabac par action de la nicotine, et son influence sur le système nerveux, engendre une forte dépendance chez les individus. C’est la raison pour laquelle nombreux scientifiques à travers le monde se sont concentrés sur cette substance afin de trouver des solutions pour le sevrage tabagique. Et si la solution pour arrêter de fumer résidait dans le tabac sans nicotine?

Le tabac sans nicotine, une découverte scientifique révolutionnaire

Récemment un groupe de chercheurs de l’Université de Dortmund ont pu développer une variété de tabac sans nicotine cette dernière pourrait faciliter aux fumeurs d’entamer leur sevrage.

Pour saisir l’ampleur de cette découverte, il faut comprendre l’importance de la nicotine dans l’addiction. Au bout de quelques secondes après inhalation d’une bouffée de fumée de cigarette, cette substance passe des poumons au cerveau et vient se fixer sur des capteurs spécifiques au niveau des neurones appelés récepteurs nicotiniques. En se substituant à la acétylcholine, la nicotine agit sur l’influx nerveux et stimule le cortex frontal du cerveau responsable de la vigilance et de l’attention, d’où le sentiment de concentration et de productivité éprouvés par le fumeur. En outre, la nicotine stimule aussi le circuit de la récompense qui engendre les sentiments de bonheur et de plaisir. En conclusion, le fumeur se sent mieux et capable d’un rendement intellectuel meilleur.

En 1995, l’OMS a publié un rapport qui montre qu’en fumant des cigarettes avec un taux de nicotine réduit on ne compense pas en fumant plus, mais au contraire, on arrête de fumer plus rapidement. Le problème est que les scientifiques, malgré la multitude d’études menées dans cet objectif et en croisant différentes variétés de tabacs, ne sont jamais arrivés à diminuer la dose de nicotine au taux souhaité.

Le tabac sans nicotine, une découverte scientifique révolutionnaire

Saisissant l’importance de la nicotine dans le processus de la dépendance, cette équipe de scientifiques allemand a travaillé pour obtenir des plantes de tabac qui contiennent 99,7 % moins de nicotine que la normale. D’après l’étude publiée dans la revue Plant Biotechnology Journal, pour obtenir ce résultat, les scientifiques ont eu recours à la modification génétique et plus précisément à la technique CRISPR-Cas9 qui est une sorte de « ciseaux génétique ». En effet, les enzymes responsables de la production de la nicotine ont pu être désactivées. Grâce à ce travail une nouvelle plante de tabac a été générée avec un taux de nicotine de 0,04 mg par g de feuilles séchées. Un taux considéré comme indétectable par rapport au tabac classique qui renferme en moyenne 16 mg de nicotine par gramme de feuilles séchées.

La FDA administration américaine des denrées alimentaires et des médicaments chargée et du contrôle et de la régulation des médicaments a émis un rapport où elle estime que grâce à cette invention des cigarettes sans nicotine près de 5 million de personnes pourraient réussir à cesser de fumer chaque année.

Voici un vidéo sur Europe 1 qui traite le sujet :

 

Fumer sans nicotine une solution qui a déjà prouvé sa valeur

Pour beaucoup de fumeurs à travers le monde, la cigarette électronique ou encore la vape a été une solution efficace. En effet, la technique de sevrage tabagique utilisant la cigarette électronique se base sur le même principe que la cigarette sans nicotine. Le fumeur peut contrôler le taux de nicotine mélangé au liquide de la vape et ainsi diminuer progressivement cette dose jusqu’à l’atteinte de l’indépendance nicotinique. En vapotant la cigarette électronique sans nicotine, on arrive à combler le manque psychologique du geste du fumeur, tout en se débarrassant de la dépendance physique. Par la suite cette dépendance psychologique et facile à traiter une fois le fumeur est libre de son addiction. Fumer sans nicotine est donc le premier pas vers une vie sans cigarette et rend l’idée d’arrêter le tabac avec la cigarette électronique une des solutions les plus efficaces pour les fumeurs.

Le laser anti-tabac une alternative efficace 

De même que dans le cas de la cigarette électronique ou le tabac sans nicotine les avancées de la science ont permis le développement de la technique du traitement laser anti-tabac. Cette technique, connue sous le nom de l’auriculothérapie laser, se base principalement sur l’acupuncture auriculaire chinoise. À la différence que la technique laser remplace d’utilisation des aiguilles fines traditionnellement utilisées dans l’acupuncture par un laser doux et précis. Ceci dit le principe de la méthode est le même ; l’oreille externe est considérée dans la médecine chinoise comme un lieu réflexe de plusieurs points du système nerveux. Ainsi l’excitation de certains plexus nerveux à travers les pavillons de l’oreille permet de cibler les connexions nerveuses responsables de la dépendance et de couper les liens de l’addiction à la source. Notre centre se spécialise dans cette technique de sevrage tabagique et grâce à notre expérience et nos méthodes à la pointe de la technologie, nous vous garantissant un résultat immédiat dès la première séance.

Partager:

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Comment arrêter de fumer du cannabis

Comment arrêter de fumer du cannabis ?

« Le cannabis possède des propriétés thérapeutiques », « le cannabis n’est pas nocif pour la santé »… Ce sont que des allégations prises hors de leur contexte. En